> retour aux actualités

L'anxiété chez nos animaux

28/10/2022

L'anxiété chez nos animaux

Un animal anxieux est un animal sensible qui peut manquer d’entrain, être malpropre et parfois même agressif. Alors à quoi peut être due cette anxiété et comment réagir ? Voici quelques indications indispensables.

 

L’anxiété chez le chien

La principale anxiété chez le chien est due au fait de rester seul. On parle d’anxiété de séparation. Le chien présente alors des comportements gênants uniquement en l’absence de ses propriétaires : malpropreté, destructions et aboiements/pleurs. Cette anxiété est liée à un hyperattachement de l’animal à son propriétaire. Le chien ne parvient pas à s’apaiser quand il est seul, il a besoin de contact. Certaines mesures, à adopter rapidement dès l’adoption,  permettent de limiter cet hyperattachement : 

•ne pas instaurer de rituel de départ le matin et ignorer le chien au moment de partir au travail, 
•en rentrant le soir, laisser le chien se calmer dans son panier avant de s’occuper de lui, 
•de manière générale, ne pas répondre à toutes ses sollicitations quand il cherche des caresses, des câlins…
•lui offrir un panier confortable, installé dans un coin tranquille de la pièce à vivre, dans lequel il dormira la nuit.

 

L’anxiété du chien peut aussi avoir d’autres origines notamment un flou hiérarchique : le chien ne sait pas quelle est sa place à la maison ; ou encore un syndrome de privation : l’animal n’a connu qu’une vie tranquille et arrive dans une maison très stimulante dans laquelle il a peur de tout !

 

Dans tous les cas, il est important d’évoquer un comportement difficile de votre chien lors de la consultation vétérinaire. En effet, des solutions existent ! De plus, plus ces troubles du comportement sont pris en charge rapidement, meilleurs seront les résultats obtenus.

 
 

L’anxiété chez le chat

Il existe plusieurs causes d’anxiété chez le chat. Elle est souvent liée à son territoire, repère primordial chez le chat qui est un animal territorial. 
Cette anxiété peut donc apparaître suite à un déménagement ou des travaux d’intérieur. Le chat ne trouve plus ses repères qu’il a mis en place par dépôt de phéromones en se frottant sur les objets de son territoire. Il peut alors chercher à remarquer son territoire, mais par des jets d’urine. Un comportement particulièrement désagréable !
L’anxiété du chat est aussi souvent liée à une cohabitation avec d’autres animaux, surtout entre chats. Plus le territoire est petit, plus la cohabitation est difficile. Cette anxiété peut se traduire en agressivité envers les autres animaux. 
Une des autres causes principales d’anxiété chez le chat est liée à la restriction de son territoire, par exemple, lorsqu’un chat d’extérieur se retrouve confiné dans un appartement. Là encore, le chat perd une partie de son territoire, ce qui est très perturbant. Il peut alors présenter une malpropreté et/ou du marquage urinaire.

A savoir : le chat est un animal qui aime grignoter. Il peut faire jusqu’à 20 repas par jour. La distribution d’un seul repas quotidien est très anxiogène et le chat mange donc rapidement par peur de manquer. L’idéal est donc de distribuer un grand nombre de petits repas dans la journée… et dans la nuit ! Il existe des distributeurs de nourriture très pratiques.
Pour limiter l’anxiété chez un chat, il existe des produits efficaces qui agissent en prévention, avant un déménagement notamment et quelques petites astuces pour améliorer la cohabitation. Il est, par exemple, important d’enrichir le territoire du chat avec de nombreux jouets ou des cachettes, car le chat est un animal qui reste joueur tout au long de sa vie ! 

 

L’anxiété chez les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie)

L’anxiété chez les lapins, cobayes, chinchillas, furets... est principalement liée à leur mode de vie. En effet, il faut respecter le fait qu’un rongeur peut être nocturne et que le déranger pendant la journée est source d’anxiété. 
De plus, certains NAC n’ont pas assez d’espace pour s’épanouir ou s’ennuient. Là encore, l’enrichissement du territoire, les jouets, les sorties en liberté dans la maison (sous surveillance, bien sûr !) sont indispensables au bien-être de l’animal.


Un animal anxieux peut présenter des troubles du comportement durant de longs mois, voire des années. En parler permet de trouver la cause et les solutions associées. Nous vous invitons donc vivement à discuter avec toute l’équipe de la clinique de toute apparition de troubles du comportement chez votre animal !