> retour aux actualités

Mon chien boite

30/09/2022

Mon chien boite

Les boiteries représentent un motif de consultation chez le vétérinaire très fréquent. Quelles sont les principales causes de ces difficultés locomotrices et comment réagir ?

 

Boiterie, vous avez dit boiterie ?

En médecine vétérinaire, on distingue plusieurs types de boiteries : les boiteries avec suppression d’appui, les boiteries à chaud ou à froid, les boiteries intermittentes... Cette différenciation permet d’orienter le diagnostic. En effet, une suppression d’appui soudaine n’aura pas la même origine qu’une légère boiterie intermittente, à froid !
Chez le chien, il est difficile d’objectiver la douleur, de trouver sa localisation exacte d’autant plus que certains chiens sont impassibles lors de la manipulation alors que d’autres peuvent couiner dès qu’on les touche.
 

Causes les plus fréquentes de boiterie

•Les plaies :
Les chiens peuvent présenter des plaies sous les coussinets qui sont souvent mis à rude épreuve. N’oubliez pas de vérifier régulièrement les extrémités des pattes de votre animal. Pour les plus fragiles, notamment avant l’hiver, la neige et le sel de déneigement (très agressif pour les coussinets), vous pouvez traiter les pattes de votre chien avec un des nombreux produits efficaces, tannants et protecteurs.
 
•Les corps étrangers :
Ce sont, le plus fréquemment, des épillets qui viennent se loger entre deux doigts et s’enfoncent progressivement sous la peau. On observe généralement un léchage exacerbé à l’endroit concerné. Ce corps étranger peut alors migrer plus loin sur le membre et provoquer un abcès ou une fistule.
 
•Les fractures et luxations : 
Généralement, la boiterie fait suite à un traumatisme et est soudaine ! La suppression d’appui est totale. Toutefois, lors de certaines fractures, le diagnostic n’est pas si évident. Les fractures du bassin par exemple sont plus frustes !
Une radiographie est, dans tous les cas, indispensable pour vérifier la lésion.
 
•La rupture des ligaments croisés :
Là aussi, la boiterie est fréquemment d’apparition brutale, avec, au départ une suppression d’appui puis une amélioration quelques semaines avant qu’une boiterie due à une arthrose de l’articulation réapparaisse.
 
•L’arthrose :
Une des grandes pathologies locomotrices chez nos animaux… Elle est due à la dégénérescence du cartilage articulaire et l’apparition de tissu osseux anormal. Toute modification d’une articulation ou sollicitation trop importante d’une articulation (embonpoint) provoquent une aggravation de l’arthrose commune à toutes les espèces en vieillissant. Ainsi, la douleur lors de dysplasie de hanche est due à l’arthrose qui se développe.
 
Il existe d’autres causes de boiterie chez le chien notamment les entorses et les tendinites qui sont assez longues à traiter. Lors de la croissance, certains chiens peuvent aussi connaître des douleurs articulaires. 
Certaines boiteries sont très spécifiques, on pense notamment à la fragmentation du processus coronoïde du coude : un petit fragment osseux se détache dans l’articulation du coude et provoque des douleurs assez vives.
N’oubliez pas que certaines boiteries peuvent aussi faire suite à des douleurs dorsales.
 

Que faire si mon chien boite ?

Dans un premier temps, vérifiez ses coussinets, les extrémités de ses pattes afin de déceler toute plaie éventuelle. Ensuite, il est préférable de consulter votre vétérinaire, car la plupart des causes de boiterie sont assez lourdes en conséquence et ce dernier pourra vous orienter vers un confrère spécialisé en fonction du diagnostic établi.

 

Diagnostic et traitement

Lors de la consultation, le vétérinaire effectuera un examen orthopédique complet et précis. Des examens complémentaires peuvent être nécessaires : de la simple radiographie à l’IRM ou l’arthroscopie.
Le traitement le plus adapté vous sera proposé, chirurgical ou médical en fonction du diagnostic, de votre chien, de son âge…